<%@ Language=VBScript %> Actus de Novembre

L' actualité du mois de Novembre


 Mercredi  21 Novembre 2007

Syndicat CGT des Cheminots

du site ferroviaire de Limoges

On poursuit l’action,

en plaçant le contenu des réunions tripartites

sous le contrôle de tous les cheminots !

 

C’est la proposition que la CGT a faite en assemblée générale, ce jour. Avec 8 cheminots sur 10 qui ont clairement montré leur mécontentement, depuis l’annonce gouvernementale de la réforme des régimes spéciaux, il est évident que le rapport de force qui s’est engagé, depuis le début du conflit, est indiscutable.

Pas plus le gouvernement que la Direction ne peuvent l’occulter !

C’est d’ailleurs ce qui a contraint le gouvernement à participer aux réunions à venir, avec la Direction SNCF et les Organisations Syndicales qui porteront la plate-forme unitaire revendicative que vous avez approuvée en assemblée générale le 19 novembre. Alors que tout a été mis en œuvre sur le plan médiatique pour culpabiliser les cheminots et dévaloriser leur action, l’opinion publique a pris conscience que la réforme des régimes spéciaux ne résoudrait pas le financement de toutes les retraites. C’est un coup porté aux ambitions du Gouvernement sur ce dossier !

 

C’est aussi ce qui a contraint la SNCF à annoncer la tenue, dans les plus brefs délais, d’une table ronde sur l’avenir du Fret en étudiant les propositions des Organisations Syndicales. De même que les questions sur l’emploi et les salaires qui sont portées dans ce conflit ne peuvent être mises à l’écart.Zone de Texte: Syndicat  CGT des cheminots du site ferroviaire de Limoges   101, rue Aristide Briand  87100 Limoges
T. : 0555776096  Fax : 0555799071   Email : cgt.cheminots.limoges@wanadoo.fr    Site : http://perso.wanadoo.fr/cgt.cheminots.limoges/
 
 

 

Sur le plan régional, le poids de l’action oblige la Direction à organiser avec les OS, dès jeudi 22 novembre, une rencontre avec le n° 1 de la zone Fret Atlantique ainsi qu’une table ronde sur l’emploi, à partir de nos besoins sur chaque chantier, dans chaque métier, pour mieux répondre aux besoins du service public ferroviaire. Une première rencontre a lieu vendredi 23 novembre.

 

Au 8ème jour de grève, au lieu de poursuivre sous la forme reconductible, de jour en jour, sachant que l’ensemble des réunions à venir est planifié sur une durée de un mois, voire plus, les cheminots grévistes, présents en assemblée générale, ont fait le choix de continuer l’action mais sous une autre forme.

En mettant le contenu des réunions tripartites à venir, sous le contrôle et la vigilance de tous les cheminots (pas seulement les 22 % tout collèges en grève, aujourd’hui, sur la région qui se serait traduit avec l’effritement, de jour en jour, comme un affaiblissement aux yeux de tous).

Cela nécessite des assemblées générales pour informer les cheminots sur leur lieu de travail, au fur et à mesure du déroulement des négociations.

Notre but n’a pas changé. Maintenir et améliorer le régime spécial de retraite des cheminots et leurs droits constituent notre priorité. Pour la satisfaction de nos revendications, c’est bien l’élargissement du rapport de force qui compte, pas son affaiblissement et sa dévalorisation.

A partir de ces différents éléments de réflexion, la majorité des cheminots, avec lucidité, a décidé de ne pas reconduire le mouvement par la grève reconductible.

 

 

Nombre

de votants

Pour

la reconduction

Contre

la reconduction

Nul

Abstention

307

137

166

3

1

 

 

Dès les premières informations qui seront communiquées à l’issue des rencontres à venir, la CGT, responsable, diffusera et expliquera l’information, afin que tous les cheminots puissent être en mesure d’apprécier la situation et débattre des conditions les plus appropriées pour conserver notre rapport de force pour l’aboutissement de nos revendications.

 

Limoges, le 21 novembre 2007


Lundi  19 Novembre 2007

Syndicat CGT des Cheminots

du site ferroviaire de Limoges

 

Zone de Texte: Syndicat  CGT des cheminots du site ferroviaire de Limoges   101, rue Aristide Briand  87100 Limoges
cgt.cheminots.limoges@wanadoo.fr    Site : http://perso.wanadoo.fr/cgt.cheminots.limoges/
 
 
Les cheminots maintiennent

la pression !

 

Les fédérations syndicales CGT, FO, UNSA, SUD, CFTC, CGC ont annoncé le 18 novembre qu’elles étaient d’accord pour participer, dans les plus brefs délais, à la première rencontre tripartite (Etat – Direction SNCF – Organisations Syndicales).

Selon la Direction, cette première réunion aurait lieu mercredi 21 dans l’après-midi.

 

A cette occasion, elles rappelleront qu’elles refusent le contenu du cadrage initial de la réforme et qu’elles y porteront nos revendications à partir d’une plate-forme revendicative unitaire (voir au verso) qui a été approuvée par la quasi-unanimité (moins une voix) des cheminots grévistes présents en assemblée générale, ce lundi matin.

 

A partir des éléments en leur possession, au moment de l’assemblée générale, considérant qu’il ne fallait pas relâcher la pression sur la question de notre régime spécifique, mais aussi sur les questions qui sont portées dans ce conflit (Fret, emploi, salaires), les cheminots ont reconduit à plus de 96 % le mouvement.

 

 

Nombre

de votants

Pour

la reconduction

Contre

la reconduction

Nul

Abstention

395

379

15

0

1

 

PROCHAINS RENDEZ-VOUS :

 

MARDI 20 NOVEMBRE 2007

 

09 h 30 : RASSEMBLEMENT DES CHEMINOTS, PLACE MAISON DIEU POUR ENSUITE REJOINDRE EN CORTEGE LES SALARIES DE LA FONCTION PUBLIQUE EN GREVE, A 10 H 30, PLACE DE LA REPUBLIQUE

 

14 h 30 : AG DES SYNDIQUES CGT, SALLE COMMUNE DU SECTEUR

 

16 h 00 : AG DES CHEMINOTS GREVISTES POUR DECIDER DES SUITES A DONNER AU MOUVEMENT, PARKING DU TREUIL

 

 

 

Limoges, le 19 novembre 2007

 

Le Gouvernement et la Direction restent sourds aux revendications des cheminots ?

    Parlons leur plus fort le 14 Novembre !!!

 

 

Depuis la mobilisation historique des cheminots lors de la grève du 18 Octobre, pas plus le gouvernement que la direction n’a tenu compte des revendications des cheminots pour changer la donne sur les retraites, le FRET, les salaires et l’emploi.

 

 

Sur les retraites, les dernières annonces du gouvernement ne modifient en rien le cadre de la réforme qu’il souhaite appliquer. Avec :

-         le report de 6 mois pour le début de l’allongement des cotisations (soit au 1er Juillet 2008),

-         le report de 1 an pour la désindexation des pensions de retraites sur les salaires (soit au 1er Janvier 2009),

-          la baisse de la durée d’application de la décote (2 ans et demi au lieu de 5 initialement) jusqu’à 2012 (échéance prévue pour l’allongement de la durée de cotisation, donc des modifications des paramètres),

 

C’est un premier recul à mettre à l’actif des cheminots et des salariés mobilisés, mais l’ambition de faire« travailler plus longtemps pour gagner moins » demeure ! Imposons une autre réforme, avec un alignement par le haut pour tous, à partir d’un financement tenant compte des richesses produites (et non exclusivement sur le dos des salariés) !

 

 

Sur les salaires, la direction laisse penser que des négociations pourraient être envisageables…à condition d’accepter de régresser sur nos conditions sociales (retraites, réglementation,…). Autrement dit, elle veut bien donner d’un coté… à condition de reprendre de l’autre !

 

Alors que la direction a proposé en Septembre 1,5 % pour 2007 (et que les produits de première nécessité flambent), ce n’est pas d’un deal « gagnant perdant » que les cheminots ont besoin, mais d’une véritable revalorisation des salaires (élément indissociable du financement de notre système de retraite par répartition), pour pouvoir vivre décemment !

 

 

Sur l’emploi, seule la notion de réduction des coûts prédomine au travers des multiples réorganisations projetées. Développements, service public sont des mots bannis de la direction. Pour preuve, pas moins de 50 emplois sont dans le collimateur de la direction sur la région (FRET, UO Mouvement,...).

 

Stop ! Les gains de productivité, ça suffit ! Exigeons plus d’emplois au statut, garants de meilleures conditions de travail et de plus de cotisants pour notre régime.

 

Alors que les travaux du « grenelle de l’environnement » débouchent sur la nécessité de développer  le rail au profit de la route, la SNCF reste figée sur la réduction de voilure des moyens sur notre région (Puy Imbert, Estavel …), en tournant le dos au défi du développement durable et à l’intérêt général.

 

Imposons d’autres choix pour l’avenir de notre entreprise, en alliant la parole aux actes quant à l’aménagement du territoire, au respect de l’environnement, aux besoins croissants de transports ferroviaires marchandises et voyageurs !

 

- - - - - - - - - -

 

En convergence avec les salariés d’EDF et de la RATP sur la question des régimes spéciaux et devant la non prise en compte des revendications des cheminots sur leur retraite, les salaires, l’emploi et le FRET, le Syndicat CGT des cheminots du site ferroviaire de Limoges s’inscrit dans le préavis de grève national  déposé par les fédérations syndicales CGT, FO, CFTC, SUD, UNSA, CGC pour une durée illimitée, reconductible par période de 24 heures à partir du mardi 13 Novembre 2007 à 20 heures.

 

 

Rassemblement des cheminots

 mercredi 14 Novembre2007 à

 9H30, Place Maison Dieu,

pour ensuite rejoindre en cortège les salariés EDF en grève à 10H30, Place de la République

 

 

Assemblée des syndiqués CGT à

14H30, salle commune au secteur.

 

Assemblée Générale des cheminots grévistes,

pour décider de la reconduction du mouvement de grève à

16H00, salle commune du secteur.

 

 




101, rue Aristide Briand-87100 LIMOGES

Tél : 05 55 77 60 96    Fax : 05 55 79 90 71  CCP LIMOGES / 2090 91 Z

email : cgt.cheminots.limoges@wanadoo.fr